Responsive image

Révolution industrielle - les débuts

Mise à jour le 7 octobre 2018

La révolution industrielle

Création des manufactures avec les machines à vapeur

Avec l'arrivée de la machine à Vapeur, créé par Thomas Newcomen et perfectionné par Watt en 1765 (introduction du mouvement circulaire) les artisans commencèrent à se regrouper en manufactures pour profiter de cette énergie, allégeant ainsi le travail de l'homme. Toutefois les objets manufacturés restaient malgré tout uniques.

Utilisation des standards pour l'interchangeabilité

Avec l'augmentation des volumes de production, le besoin d'interchangeabilité des composants émergea. En effet cela répondait au besoin de permettre aux ouvriers de prendre n'importe quel composant et de l'assembler. Toutefois cela nécessita la création d'une nouvelle fonction, celle de l'ajusteur dont le rôle était de régler les problèmes d'assemblages qui demeuraient.

Responsive image

Les managers

Adam Smith 1723 - 1790

APPARITION DE LA DIVISION DU TRAVAIL

Adam Smith, père des sciences économiques, écrivait que la division du travail en répartissant le processus de production entre des travailleurs spécialisés permettait de faire des gains économiques conséquents par rapport au travail artisanal. Adam Smith fût le premier à démontrer l'importance de la division du travail et son influence sur le développement de la production.

Dans son ouvrage paru en 1776 : "Recherche sur la natures et les causes de la richesse des Nations", pour étayer sa thèse sur la division du travail, il analyse la répartition des tâches productives dans une manufacture d'épingles, où la fabrication de chaque épingle est fragmentée en dix-huit opérations distinctes.

Dans la manufacture, il a observé que les 18 opérations avaient été attribuée à 10 ouvriers en charge de réaliser 2 ou 3 tâches spécialisés. Un ouvrier tire le fil de la bobille, un autre le dresse, un autre coupe la dressée, un quatrième empointe...

Avec ce mode de fonctionnement les 10 ouvriers étaient capables de produire 48 000 épingles par jours. Mais si ils avaient tous travaillés indépendamment, ils auraient réalisé au mieux 20 épingles par jour chacun.

Il explique cela en affirmant que la division du travail présente trois avantages :

Premièrement cela augmente l'habileté des ouvriers dans la tâche qu'il a à accomplir puisque celui-ci se perfectionne en la répétant de nombreuses fois, acquérant ainsi de plus d'expérience et d'aptitude pour ces tâches en particulier. De même les connaissances qu'il en a en seront d'autant plus augmentées.

Deuxièmement cela permet de supprimer les temps morts qui se perdent en passant d'un type de travail à un autre. Un temps d'adaptation est nécessaire puisqu'ils nécessitent un changement de place et des outils différents Cela étant d'autant plus vrai que ces changements sont fréquents dans une même journée.

Troisièmement, il remarqua que la division du travail, était à l'origine de nombreuses inventions. En effet, lorsque l'attention d'un homme est dirigé vers une seule et même tâche celui-ci va être plus prompt à se faciliter la tâche en inventant des machines ingénieuses rendant leur travail plus aisé. Ce dernier point induit aussi une nouvelle division entre ceux qui conçoivent et ceux qui sont chargé d'effectuer les tâches productives.

Responsive image

Responsive image

Daniel Mc Callum - 1815-1878

APPARITION D'UN SYSTEME DE MANAGEMENT MODERNE

Daniel Mc Callum était un émigré écossais, ingénieur de la compagnie ferroviaire l'United States Military Railroad. Il fut un des premiers fondateurs du système de management moderne en 1854.

Ses principes de management étaient :

  • une division appropriée des responsabilités, une autorité suffisante donnée à chaque collaborateur pour mener à bien les responsabilités qui lui étaient confiées.
  • une rapidité de communication des incidents de manière à y remédier dans les meilleurs délais.
  • une optimisation du reporting de manière à ne pas noyer les responsables hiérarchiques avec une information aussi volumineuse qu'inutile.
  • l'adoption d'un système d'information qui non seulement permette à la hiérarchie de détecter rapidement les incidents mais aussi identifier le responsable.

Responsive image


Sources :
  1. " PDCA et performance durable " / ANDRE CHARDONNET / DOMINIQUE THIBAUDON
  2. " Objectif qualité Introduction aux système de management de performance et de durabilité" / MICHEL JACCARD
  3. The Principles of Scientific Management / Frederick Winslow Taylor

Restons en contact !






Ce site doit aussi progresser pour combler au mieux vos attentes, alors je suis à votre écoute si vous souhaitez me communiquer vos commentaires à l'adresse : commentprogresser@gmail.com.