Responsive image

L'automaîtrise

Mise à jour le 7 octobre 2018

"L’automaîtrise est une approche globale de la maîtrise des moyens de production permettant de garantir leur performance et de se protéger contre les défauts récurrents."

Les objectifs de l’automaîtrise

Assurer une coherence entre les demarches et outils mis en place sur le poste de travail

L'automaitrise, contrairement à l'autocontrôle, ne se limite à une simple étape de contrôle au poste mais cherche à donner une cohérence à l'ensemble des méthode et outils mis en place sur le poste.

La mise en place de l’automaîtrise consiste donc à regrouper les différentes démarches d'améliorartion, comme la TPM, les 5S, le SPC, en se focalisant sur l’amélioration du poste de travail. C’est donc une approche globale permettant de donner une cohérence au niveau du poste de travail à l’ensemble des démarches de progrès mises en œuvre dans l’entreprise.

Donner plus d'autonomie a l'opérateur

L'automaîtrise a pour premier objectif de donner à l'opérateur une maîtrise plus importante de son poste de travail.

En effet, c'est l'opérateur qui sera responsable :
  • de la bonne tenue du poste de travail (5S)
  • de la maintenance de premier niveau (TPM)
  • de la surveillance du processus de fabrication (SPC)

Boucle d'autodécision R2D2

Dans leur livre "PDCA et performance durable, André Chardonnet, Dominique Thibaudon proposent l'outil d'autodécision Autodécision R2D2

Mettre en évidence la répartition des rôles dans la prise de décision. La boucle R2D2 permet d'identifier :

  • Qui Détecte et qui Déclare
  • Qui Décide
  • Qui Réagit et qui Réalise
  • Qui Reboucle

Cette boucle sert aussi bien à la déclaration de conformité ou la détection de non-conformité.